Matexi Award

Matexi crée un foyer chaleureux

Vivre seul, prendre ses décisions en toute indépendance, voler de ses propres ailes… Beaucoup de personnes en situation de déficit mental en rêvent. Matexi souhaite les aider à réaliser ce rêve. Dans son nouveau quartier Wolfputstraat à Oostakker, Matexi développe ainsi, outre des maisons familiales et des appartements, trois logements pour elles.
Matexi crée un foyer chaleureux

Dans ce quartier résidentiel familial, 12 personnes porteuses d'un handicap mental vivront de manière autonome, tout en bénéficiant d'un accompagnement. Pour ce faire, Matexi a prévu 3 logements adaptés.

Besoin social

Matexi réalise ce projet en collaboration avec la province de Flandre orientale et Mozaïek, une ASBL qui soutient les adultes souffrant d'une déficience mentale en misant pleinement sur l'habitat inclusif. Le nouveau quartier Wolfputstraat se situe juste à côté de l'ASBL Mozaïek et constitue l'extension idéale de leurs infrastructures existantes. Qui plus est, le projet répond à un besoin social : donner une place à des groupes cibles particuliers au sein du marché du logement traditionnel.

Projet d'habitat inclusif

Les 3 maisons jumelées sur mesure font partie d'un quartier résidentiel durable composé de maisons familiales et d'appartements. Dries Huyghe de Matexi Flandre orientale : « La durabilité ne porte pas uniquement sur l'écologie ou l'efficacité énergétique, mais concerne également l'inclusion et la préservation de la société à court et à long terme. » Ce projet va même encore plus loin. Le droit à l'inclusion est essentiel, mais les rencontres pleines de sens représentent également une valeur ajoutée. « Les trois nouveaux logements et leurs résidents enrichiront tout le quartier. »

Seul et entouré

D'ici fin 2019, 12 personnes auront leur propre toit. Les maisons seront équipées de tout le confort nécessaire et adaptées à leurs besoins actuels et à venir. Chacune d'entre elles possédera 4 chambres avec douche et un studio avec une entrée séparée pour l'accompagnant. Ils partageront la cuisine, la salle à manger et le living. Tout le monde bénéficiera ainsi de suffisamment d'intimité, tout en cuisinant, en regardant la télévision, en mangeant et en profitant du jardin ensemble.

Accompagnement

L'ampleur réduite de ce projet garantit une atmosphère conviviale et pour chaque résident, Mozaïek prévoit un accompagnement adapté. La pratique nous apprend que le fait de vivre seul combiné à l'assistance nécessaire donne un coup de boost au développement personnel des personnes souffrant d'un handicap mental.

Vie sociale

Pour les personnes porteuses d'un handicap mental, il est encore plus important de connaître les gens du quartier et d'avoir suffisamment de contacts sociaux. À Wolfputstraat, ce ne sera pas un problème : il s'agit d'un quartier paisible doté de plusieurs petites places invitant à la rencontre. Il y a également un arrêt de bus à quelques pas d'où elles peuvent rejoindre directement le centre d'Oostakker, où se trouvent de nombreux magasins et commodités.